03 octobre 2013

Correspondance 2...

Sans_titre_1

 

Correspondance entre le professeur Zaferti, du Périmètre 13 et le haut consul de Zéria, du Périmètre 17.  2ème partie.

Mon cher ami,
mon équipe de clones et moi-même, avons beaucoup travaillé sur cette question d’évolution des espèces et sur les différentes " races" humaines/mutantes et je peux donc vous assurer que la poudre  "Dicenté" existe bel et bien (vous le saviez, je le savais mais là c'est d'une preuve scientifique qu'il s'agit, puisque nous avons réussi à isoler les particules).
Je vous préviens, cependant, une fois de plus, comme lors de notre dernière conversation, que mes travaux sur le lien génétique, n'ont pas trouvés d'échos au près de vos scientifiques ministériels et sont une véritable "hérésie", constatées par mon gouvernement ; je vous serais donc redevable, si vous évitiez de transmettre ces données à tout un chacun, sans vous être assuré au préalable, que la confiance serait bien placée.
Je n'ai sans doute pas besoin de vous rappeler, que je risque la peine capitale, si nos courriers et informations, venaient à tomber entre de mauvaises mains et que vous ne seriez, vous-même, pas tellement mieux placé que moi.
Lors de nos recherches de ses derniers mois nous avons fait une découverte capitale, en effet, je pense que vous vous souvenez de la thèse que j'avais abordée avec vous au sujet de cette fameuse poudre de "Dicention".

Vous et moi étions alors persuadés, que la quantité de cette poudre se trouvant dans un terrain donné, déterminait les différences entre les êtres humains. Thèse qui me déplaisait, mais paraissait pourtant tenir la route, d'autant que nous n'en avions guère d'autre. Mais admettre que plus la quantité était importante, plus les êtres étaient évolués/mutés, cela laissait une marge de pensée raciste sur des soi-disant sous espèces ainsi créés et me paraissait être l'information la plus dangereuse et la moins probante que j'ai eu en ma possession. Cette idée allait de plus à l'encontre de ma foi en l'égalité des êtres pour laquelle je me bats.

Mais admettez qu'il était tout de même merveilleux pour vous comme pour moi, d'avoir réussi à distinguer cette poudre et à prouver qu'elle avait des effets sur l'évolution génétique de nos deux peuples ainsi sans doute, qu’à celle de tous les autres.

Hé, bien, tenez-vous bien, mon ami, figurez-vous que les échantillons isolés, contiennent en eux-mêmes différentes particules ! Tout cela est beaucoup plus complexe que nous ne le pensions et finalement tellement évident ! Aussi compliqué que le génome humain bien sûr ! Comment cela aurait-il pu en être autrement ?
Il ne s'agit pas d'une, mais de plusieurs poudres !
Nous en dénombrons pour le moment une bonne douzaine, mais peut-être est ce encore plus varié que cela.

Rendez vous compte, nous avons entre les mains l'explication de toutes les mutations et acclimatations humaine.
Cette découverte a été faite lors de l'exploration du docteur deux. Les échantillons, venant du pôle bleu contiennent plus de fragments rares de "Dicente" qu'ailleurs, cependant la plupart des éléments de cette poudre, sont restés en sommeil, elle n'est pas volatile et est sans doute restée prise dans les glaces.

Nous avions déjà compris cela et savions que c'est sans doute la fonte partielle des deux pôles qui aurait permis, une entière dispersion de cette chose. Mais comprendre, qu'il s'agit de plusieurs éléments formant un tout, apporte, vous serez d'accord avec moi, une lumière nouvelle à cette découverte.

Bien à vous Le professeur Zaferti

Posté par dominosama à 00:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Correspondance 2...

Nouveau commentaire